Concept intelligent pour la réduction du bruit à bord

« Comment est-il possible que vous ayez des yachts à moteur aussi silencieux ? » C’est une question que l’on nous pose fréquemment. En tant que constructeur de yachts de luxe, nous avons toujours attaché une grande importance au développement de bateaux silencieux. Naviguer sans aucune forme de bruit n’est malheureusement pas (encore) possible. Mais chez Linssen Yachts, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour obtenir le niveau sonore le plus faible possible à bord. Nous travaillons selon un plan en 10 étapes, dont les bases ont été jetées dans notre entreprise à la fin des années 70. Le cœur de notre approche ? La prévention du bruit est préférable à l’isolation.

Vous savez maintenant que chez Linssen Yachts nous nous efforçons naturellement d’atteindre le plus haut niveau possible, y compris dans le domaine de la réduction du bruit. Au fil des ans, nos ingénieurs ont continuellement développé de nouvelles solutions pour réduire le bruit et les vibrations. Tous les composants de notre concept de transmission ont été examinés en détail et améliorés à plusieurs égards.

Notre plan étape par étape se compose de 10 solutions d’ingénierie qui sont pour la plupart « invisibles » à bord d’un Linssen. Sans vouloir trop entrer dans les détails techniques, nous aimerions nous attarder sur ces mesures de réduction du bruit développées en interne, et que nous appelons Noise Prevention System (NPS).

Le confort du silence
À bord des modèles de nos séries Grand Sturdy et Variotop®, vous bénéficiez de l’environnement parfait pour ralentir le rythme et profiter plus intensément de la vie. Notre attention constante à la réduction du bruit doit donc être considérée sous cet angle. Plus le silence règne à bord, plus vous vous sentez à l’aise. Et mieux vous pourrez profiter des sons qui sont quant à eux tout à fait désirés. Par exemple, le doux clapotement de l’eau contre la coque. Le murmure du vent. Ou une agréable conversation avec des membres de votre équipage sur le pont arrière. Mais peut-être n’entendrez-vous rien. Seulement un silence assourdissant. Grâce à notre Noise Prevention System (NPS). Cela aussi, c’est du pur luxe à nos yeux. Slow down and start living.

(1) Solide fondation de moteur

Un contrôle efficace du bruit commence par la base. Nous avons donc posé une fondation solide (Dual Cross) sous nos moteurs dans la salle des machines, qui répartit les forces de manière égale dans toutes les directions.

(2) Amortisseurs de vibrations extra souples

Dans tous nos yachts, les moteurs sont placés sur des amortisseurs de vibrations extra souples sur le dessus de la fondation. Ces « pieds en caoutchouc » empêchent les vibrations des moteurs d’être transférées à la fondation. 

(3) Moteurs diesel Volvo Penta silencieux

Il existe de nombreux types de moteurs, chacun avec son propre caractère. Nous avons délibérément choisi un moteur diesel Volvo Penta 5 cylindres moderne. Ce type de moteur est beaucoup plus silencieux que les moteurs comparables. 

(4) Limitation de l’inverseur de marche

Si une hélice commence à tourner trop fort, elle glissera. Cela provoque des bulles d’air (cavitation) et ces bulles commencent à faire du bruit. Pour éviter cela, nous avons limité l’inverseur de marche au régime maximal. L’arbre porte-hélice tourne donc à une vitesse maximale de 1 000 tours par minute.  

(5) Accouplement flexible entre le moteur et l’arbre porte-hélice

Nous avons placé un accouplement homocinétique entre les moteurs et l’arbre porte-hélice. Cet accouplement souple et flexible permet aux moteurs et à l’arbre porte-hélice de se déplacer complètement indépendamment l’un de l’autre. Cela empêche la transmission des vibrations. 

(6) Palier de butée absorbant

L’hélice pousse le bateau vers l’avant. L’arbre porte-hélice a tendance à se déplacer dans la direction du moteur et, dans le pire des cas, pourrait pousser le moteur loin de ses amortisseurs de vibrations. Pour absorber les vibrations de l’arbre porte-hélice, nous avons installé un palier de butée spécial sur une suspension en caoutchouc.  

(7) Isolation multicouche de l’arbre porte-hélice
L’arbre porte-hélice est entouré de plusieurs couches de matériaux différents. Cette combinaison garantit un système d’isolation optimal, dans lequel les vibrations de l’arbre porte-hélice peuvent être facilement absorbées. Le système d’isolation est construit comme suit (voir illustration) :
1. Extérieur en acier
2. Joint de serrage en caoutchouc
3. Manchon interne en polyester
4. Palier en laiton
5. Palier interne en caoutchouc
6. Lubrification à l’eau
7. Arbre porte-hélice

Cette structure en couches signifie que le contact direct entre les métaux n’est pas possible. Tous les éléments « flottent » en quelque sorte les uns par rapport aux autres, ce qui limite fortement, voire empêche la transmission des vibrations. Et c’est exactement pour ça que nous procédons de cette manière.     

(8) Hélice silencieuse

Les hélices sont également disponibles dans toutes sortes de versions. Nous avons choisi une hélice à 4 pales conçue pour les bas régimes et la propulsion silencieuse. La distance entre l’hélice et la coque est essentielle. Celle-ci doit être au moins égale à 20 % du diamètre de l’hélice. Pourquoi ? À cette distance, la transmission sonore de l’hélice vers la coque est la plus faible.  

(9) Power Impact Construction (PIC)

Directement au-dessus de l’hélice, nous avons dans la coque une section totalement fermée remplie de sable fin. C’est ce que nous appelons la Power Impact Construction (PIC). L’énorme force que l’hélice transmet pour propulser nos yachts provoque des vibrations. Une telle vibration peut être comparée à un coup de marteau contre le fond du bateau. Avec une hélice à 4 pales et à une vitesse de 1 000 tr/min, cela fait 4 000 coups de marteau par minute. Grâce à notre « construction de bac à sable », ces ondes sonores « meurent » contre le fond du bateau.  

(10) Isolation de la salle des machines

Tous les moteurs à combustion produisent du bruit, y compris nos moteurs diesel Volvo Penta relativement silencieux. Pour donner peu ou pas de chance à ce dernier bruit de s’échapper, nous avons très bien isolé notre salle des machines.