Linssen-Steel Assembly. Une qualité supérieure se construit à la base

La construction est l’un des facteurs déterminants lorsque l’on parle de qualité, et Linssen a acquis une très grande expertise dans ce domaine au cours des années. La construction de la coque chez Linssen Yachts est donc un processus très spécialisé.
Il commence par la phase de conception, au cours de laquelle le concepteur ne tient pas seulement compte de l’esthétique, mais également de la construction et des (im)possibilités techniques. Vient ensuite l’ingénierie, avec l’harmonisation de l’assemblage, de la technique et du design à l’aide de programmes informatiques spéciaux.

Tous les détails sont développés sous forme entièrement numérique avant que les données ne soient transmises au département de construction de la coque. Dans ce département, des machines à découper au plasma et à commande numérique procèdent avec une très grande précision au découpage et au codage de tous les éléments.

L’assemblage se caractérise par une composition très équilibrée de longerons et de traverses (membrures, cloisons et renforts), éventuellement réalisés par Cad-Cam et découpage CNC au plasma, qui s’emboîtent aux points d’intersection.

Cela permet d’obtenir une bonne robustesse et une résistance à long terme, et donc une bonne protection contre la corrosion.

Le logement du moteur constitue en quelque sorte le prolongement des renforts longitudinaux qui vont de la poupe à la proue. Ces renforts sont appuyés par deux porques transversales dont les quatre points d’intersection servent de points d’ancrage du ou des moteurs (logement moteur « Dual Cross » de Linssen). C’est ainsi que se constitue la base du fonctionnement presque sans vibrations et presque sans bruit des moteurs de chaque Linssen Grand Sturdy.
La coque d’un yacht Linssen représente un grand travail d’assemblage au cours duquel les tôles sont pliées sous différents angles pour obtenir une courbe constante, et donc une belle surface à peindre. En outre, chaque assemblage représente un point de soudure en moins, ce qui donne des coques moins contractées, plus solides, moins de travail de lissage, et donc une finition encore plus belle.

La construction de la coque est un processus développé par Linssen Yachts sur la base son système « FBFS » (Fixed Bottom Flex Sides). Cela signifie en principe que le fonds est construit autour du logement moteur et de la quille. En l’occurrence, la ligne naturelle du fonds est renforcée par un jeu de longerons et de traverses qui la rend particulièrement rigide pendant la construction, et il ne faut donc qu’un minimum de travail de lissage dans la phase de traitement contre la corrosion.

La construction de tous les supports de pont est réalisée avec des profilés carrés et rectangulaires, ce qui présente de grands avantages, notamment une rigidité maximale et une construction entièrement autoportante. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des supports vers le fonds, et que d’éventuelles vibrations de celui-ci ne peuvent pas être transmises de manière mécanique au plancher. Dans la plupart des autres navires en acier, cette forme de soutien du pont est par contre bien nécessaire.
En outre, il est question dans une certaine mesure d’une flexibilité résiduelle de l’ensemble, ce qui a à son tour un effet insonorisant. La construction en creux est facile à protéger de la corrosion, parce qu’elle ne présente pas de points de peinture inaccessibles (comme cela peut être le cas par exemple dans les profilés en angle) qui pourraient par la suite être touchés. La construction a été choisie de telle manière que le système FIS (Floor Integrated System) dont il est question à la page 67 peut y être intégré.

Lors de la conception des formes et de la finition, une attention toute particulière est portée à la protection contre la corrosion et donc à la facilité de maintenance des surfaces extérieures. Tous les aspects sont soigneusement étudiés, qu’il s’agisse du choix des matériaux, des ouvertures d’évacuation des eaux, de l’arrondissement des encoignures, des déformations (assemblage, pliage) et de l’agencement des composants.
L’assise du pare-brise est entièrement réalisée en acier inoxydable, mais elle fait également l’objet d’un traitement contre la corrosion pour une protection optimale. Le plateau de plongée est lui aussi réalisé en acier inoxydable (Grand Sturdy® 380, 410 et tous les modèles de la série Linssen 9). Il s’agit là d’exemples typiques de qualités « cachées » d’un Linssen.

Aller au haut