Pour autant qu’on le sache, Linssen Yachts est le seul constructeur aux Pays-Bas qui dispose de sa propre cabine de sablage, et cela depuis 1982 !

Après sa construction, une coque en acier doit être totalement sablée. C’est la seule méthode judicieuse pour atteindre tous les endroits critiques (lignes de soudure, de découpe, coins, petits orifices et bords) et obtenir au final une surface parfaitement propre et dégraissée !

Linssen production shot blasting

Certains constructeurs utilisent des tôles présablées et parlent ensuite d’un « bateau sablé ». Dans ce cas, les lignes de soudure et autres traces de l’assemblage ne sont pas traitées, ce qui précisément influence la qualité et la durée de vie.

Dans ce domaine, Linssen Yachts va beaucoup plus loin. Les tôles et profilés présablés sont également traités pour que la peau de laminage (conséquence du processus de fabrication des tôles en acier) soit déjà enlevée avant que l’assemblage ne débute. Mais une fois la coque terminée, l’extérieur est une nouvelle fois sablé avec des techniques modernes pour que toute la surface soit fraîchement travaillée avant la pose de la plus importante couche de peinture, à savoir la première. C’est en effet cette couche de base qui va « supporter » le reste du dispositif de protection contre la corrosion. Toutes les lignes de soudure, de découpe, les coins et les bords font l’objet d’un sablage minutieux.

Les constructeurs de yachts qui utilisent des matériaux déjà sablés et porteurs d’une couche d’apprêt « accrochent » leurs peintures à une couche de base qui n’est pas nette car ces matériaux ont été exposés aux agents extérieurs tout au long des processus de transport, de stockage, de traitement et d’assemblage.

Aller au haut